Le parquet flottant est adapté à toutes les pièces de la maison grâce à ses caractéristiques. Ce revêtement du sol se décline en une grande variété de modèles, convenant aussi bien aux pièces humides qu’au grand passage. Toutefois, il ne faut pas le choisir n’importe comment ! Il faut considérer la typologie de la pièce où se fera la pose. Ce guide d’achat vous éclairera sur le choix du parquet flottant grand passage.

Les caractéristiques du parquet flottant

Le parquet flottant convient parfaitement bien à une pièce très passante, à condition de bien choisir le modèle adapté. En effet, il présente des caractéristiques qui en font un revêtement de sol assez résistant pour les pièces à passage intensif. Avant de voir les critères de choix d’un parquet flottant grand passage, il faut avant tout connaître ce qu’est un parquet flottant.

Qu’est-ce qu’un parquet flottant ?

Le parquet flottant ou parquet contrecollé est un revêtement de sol constitué de trois (3) couches :

  • La première est appelée couche d’usure ou parement. En principe, elle fait 2.5 mm d’épaisseur. Comme elle est généralement fabriquée en essence de bois noble (bois exotique, chêne…), elle donne au parquet un aspect qui se rapproche de l’esthétique d’un parquet massif.
  • La couche du milieu est réalisée avec des dérivés du bois, un panneau de fibres de bois ou un latté. L’essence de bois utilisée est souvent plus stable et plus économique.
  • La troisième couche est prévue pour donner de la stabilité à l’ensemble des couches qui sont pressées entre elles. Il s’utilise en guise de contre-balancement.

Les avantages du parquet flottant résident dans sa stabilité, son côté esthétique et sa résistance. De plus, ce revêtement coûte moins cher que le parquet massif.

Combien coûte un parquet flottant ?

Le parquet flottant existe en plusieurs modèles et sous différents matériaux, couleurs, finitions et styles. Leur prix varie en fonction de leur qualité. Comme le choix du parquet flottant grand passage dépend également du budget, il convient de s’informer sur son coût. Le prix moyen du parquet flottant tourne autour de 70 € par m². Or, il est tout à fait possible de trouver un parquet flottant pas cher à partir de 20 € le m². Outre les dépenses sur l’achat de la fourniture, il est aussi nécessaire de prendre en compte le tarif du parqueteur.

Fourniture ou poseBudget à prévoir
Parquet flottantEntre 20 et 120 € par m²
Pose du parquet flottantEntre 22 et 33 € par m².

Pour avoir une idée plus précise sur le budget à prévoir pour l’achat du parquet flottant grand passage et sa mise en place, il est conseillé de demander des devis de pose de parquet et les comparer.

Les critères d’un parquet grand passage

Le revêtement du sol dans une pièce très passante doit surtout être solide. Comment alors savoir que le parquet flottant répond bien à ce critère ? En effet, il existe des indicateurs qui permettent de mieux choisir un parquet grand passage.

Le classement de dureté et le classement d’usure du parquet

Un parquet grand passage doit être solide et épais. Pour s’assurer que le revêtement répond à ces critères, il suffit de se baser sur la classe de dureté des essences et la classe d’usure. Pour ce faire, il est nécessaire de déterminer la « dureté de Brinell » et le niveau de résistance du bois.

Ce tableau montre le classement des parquets selon leur épaisseur et leur essence :

Classe de dureté des essences de boisÉpaisseur de la couche d’usureÉpaisseur de la couche d’usureÉpaisseur de la couche d’usure
2,5 mm à 3,2 mm3,2 mm à 4,5 mm4,5 mm à 7mm
A212122
B212223
C233133
D313334

Les lettres correspondent au classement de dureté et les chiffres au classement d’usage. Chaque classe correspond à des essences de bois :

  • Classe A : sapin, pin sylvestre, épicéa, aulne…
  • Classe B : mélèze, noyer, pin maritime, sipo, bouleau, teck bossé…
  • Classe C : chêne, eucalyptus, makoré, érable, acacia, charme, orme, zébrano, moabi…
  • Classe D : angélique, doussié, ipé, merbau, palissandre, wengé, jatoba, amarante…

Comment choisir le parquet grand passage ?

Un parquet grand passage doit être réalisé en bois durs, mi-durs ou très durs. Il s’agit des parquets de la classe C et D. Pour ce qui est de sa résistance, il est conseillé d’opter pour un parquet des classements 33 et 34.

Le parquet flottant pour une pièce très passante

Pour choisir le parquet flottant grand passage, il faut prendre en compte trois critères : le classement de dureté, le classement d’usage et la finition.

Quel classement de dureté pour le parquet flottant grand passage ?

Dans une pièce à passage intensif, il est conseillé d’opter pour un parquet flottant grand passage avec une couche d’usure en bois mi-dur, dur ou très dur. Il s’agit principalement des revêtements de sol de classe C ou D. Il est, entre autres, conseillé de choisir un parquet flottant en hêtre, en chêne, en teck ou en essence exotique comme parement.

Quel classement d’usage pour le parquet flottant grand passage ?

Pour une pièce à fort passage, il est recommandé de choisir un parquet flottant passage intensif catégorisé entre 23 à 34 dans le classement d’usage. Ce type de revêtement profite d’une bonne résistance. D’une manière générale, le parquet flottant grand passage de classe :

  • 23 : convient à un usage domestique élevé et les zones de grand passage comme les pièces donnant accès à l’extérieur,
  • 33 : s’adapte aux zones de passage intense comme les salles d’attente,
  • 34 : convient aux zones de passage très intense et à l’usage commercial très élevé.

Quelle finition pour le parquet flottant grand passage ?

Outre la résistance et la dureté du bois, il faut aussi choisir la finition de parquet flottant adaptée pour les pièces très passantes. En général, le parquet flottant grand passage à finition vernie ou huilée résiste plus au trafic intense.

Si vous hésitez encore sur le type de parquet flottant à choisir pour une pièce très passante, demandez conseils à votre parqueteur.